Fatigue musculaire

Source : www.kinescalade.com avec l’aimable autorisation de l’auteur

La fatigue musculaire est due à l’association de plusieurs facteurs. Elle pourrait être due par exemple à l’accumulation d’ammoniaque, issue de la dégradation des protéines.

D’où vient la fatigue ?

L’effort musculaire conduit à plus ou moins long terme à un état particulier, la fatigue. On ne connaît pas encore exactement toutes les origines de la fatigue musculaire, mais elle est sans doute due à l’association de plusieurs facteurs

En effet, l’effort musculaire entraîne:
* une utilisation accrue de glycogène, qui peut susciter un état d’hypoglycémie ;
* une consommation accrue de lipides, qui conduit à l’accumulation de produits de dégradation, les corps cétoniques ;
* une perte importante d’eau et d’électrolytes, par la sueur, entraînant une forte baisse du volume sanguin ;
* une baisse du pH sanguin ;
* des lésions microscopiques des fibres musculaires.

La fatigue est le résultat de tous ces phénomènes, en particulier dans les efforts de longue durée (marathon, cyclisme, natation).

Dans les efforts de courte durée, ceux qui font intervenir surtout la voie anaérobie, l’origine de la fatigue serait différente. Une hypothèse qui tend à disparaitre est qu’elle serait due à l’accumulation d’acide lactique dans les fibres, ce qui ralentirait la glycolyse et donc la production d’ATP. Cette accumulation d’acide lactique pourrait être à l’origine de crampes, de sensations de fatigue, de douleurs abdominales ou encore de troubles digestifs.

La fatigue pourrait provenir d’autres sources.

Elle pourrait être due aussi à l’accumulation d’ammoniaque, issue de la dégradation des protéines, et toxique pour le système nerveux central, ou encore à l’accumulation de produits de dégradation de l’ATP lui-même.

Enfin, l’effort entraîne des modifications des globules blancs, phénomène dont la signification nous est encore inconnue.

Échelle de fatigue de Pichot (pour l’évaluation de la Fatigue)
(Ref. « Echelles et outils d’évaluation en médecine générale » J. Gardenas et Coll.)

La fatigue est une sensation d’affaiblissement physique ou psychique qui survient normalement à la suite d’un effort soutenu, et qui impose la mise au repos. On parle de fatigue pathologique lorsque la personne se sent handicapée par rapport à son niveau de forme habituel pour effectuer ses activités quotidiennes. L’échelle subjective de Pichot a été proposée pour mesurer l’importance de ce handicap.

Parmi les huit propositions suivantes, déterminez celles qui correspondent le mieux à votre état en affectant chaque item d’une note entre 0 et 4 :
(0 = pas du tout ; 1= un peu, 2 = moyennement, 3= beaucoup, 4 = extrêmement)

* Je manque d’énergie
* Tout demande un effort
* Je me sens faible à certains endroits du corps
* J’ai les bras ou les jambes lourdes
* Je me sens fatigué sans raison
* J’ai envie de m’allonger pour me reposer
* J’ai du mal à me concentrer
* Je me sens fatigué, lourd et raide
=> Total (sur 32):…………………….

Un total supérieur à 22 est en faveur d’une fatigue excessive.

NB. Ce questionnaire aide à mesurer votre niveau général de fatigue et n’établit pas de diagnostic. Apportez le à votre médecin pour discuter des causes et des conséquences de cette fatigue dans votre vie

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>