Le froid qui soulage

La technique du froid ou cryothérapie est utilisée depuis des années dans les milieux médicaux et paramédicaux pour soulager les patients et accélérer les processus de guérison. Le monde sportif a vite compris l’utilité du froid pour son usage personnel. Bombe de froid, physiopack et autres gels, bains glacé ou thérapie du corps entier pas le froid, tout est bon pour mieux récupérer mais attention au rhume !

Le froid a une action
– Antalgique (qui calme la douleur) car la diminution de température ralentit la conduction nerveuse et notamment la conduction du message douloureux. Celui-ci n’étant pas prioritaire, il n’arrivera plus au cerveau.
- Anti-inflammatoire (lutte contre l’inflammation) par son action vasomotrice notamment. En effet le sang a pour rôle d’apporter les éléments nutritifs aux tissus et d’emporter avec lui les déchets.
- Vasomotrice : le glaçage provoque une vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux sanguins) en superficie dans un premier temps et une vasodilatation (augmentation du diamètre des vaisseaux) en profondeur dans un second temps. Outre l’action anti-inflammatoire, l’activation de la circulation de retour est le principal élément de récupération : cela permet de drainer les résidus de l’effort musculaire et de repartir en randonnée du bon pied.
- Décontracturant : il semblerait que, par voie réflexe, le massage au glaçon d’une masse musculaire aide à son relâchement.
Le glaçage peut paraître simple mais il reste néanmoins quelques règles à respecter et de plus, vous n’avez peut-être pas pensé à la façon la plus pratique d’appliquer du froid selon les zones concernées.

Voici donc comment se glacer de manière simple, efficace et sans danger.

Le massage au glaçon
Le massage au glaçon s’utilise pour :
- les phénomènes inflammatoires +++ (tendinites, douleurs résiduelles après entorse…)
- les contractures +/-

L’application d’environ 5 minutes se fera 3 à 6 fois par jour (attendre 1 heure avant de recommencer), pendant 7 à 10 jours (voire plus suivant la disparition des douleurs) pour lutter contre les inflammations.
Il faut tenir le glaçon du bout des doigts et faire des ronds autour de la zone à traiter en réduisant le rayon des cercles pour arriver au coeur de la zone. Ne pas laisser le glaçon immobile sur la peau, pour éviter les brûlures.
L’application d’un anti-inflammatoire du type Flector® Tissugel® juste après le glaçage est fortement conseillée.

Attention : la glace peut geler la peau : veillez à ce que la peau se recolore instantanément lorsque vous appuyez dessus avec le doigt.
En cas de petite plaie au niveau de la zone (ampoule, coupure, éraflure), il faut éviter le glaçage.

Le pack froid
Le pack froid s’utilise pour :
- les traumatismes de type entorse, claquage, rupture de poulie, coup…
- les phénomènes trophiques (suite d’opération du genou, de la cheville, du poignet…)
- la récupération musculaire.

L’application de 15 à 20 minutes se fera 3 à 6 fois par jour (attendre 1 heure avant de recommencer).

Attention : le pack glace ou physiopack peut toujours geler la peau. N’appliquez jamais la poche plastique directement sur la peau : intercalez un linge humide (ce qui permet une meilleure conduction du froid qu’un linge sec).
Que vous ayez un “cold pack” acheté dans le commerce (pharmacie, voire même grande surface) ou une simple poche de glace (sac plastique rempli de glaçons et d’eau -l’eau permet de mieux modeler la région-), ou même un sac de petit pois surgelés, l’utilisation est identique et la masse du sachet se répartit idéalement sur la zone à appliquer, ne pas manger les petits pois si vous décongelez et re-congelez ce sachet !!
Si vous habitez une région de ski pensez à un petit sac de neige, qui saura épouser la forme de la partie du corps concernée.

Le bain glacé
Le bain glacé s’utilise pour :

- les traumatismes de type entorse, rupture de poulie.
- les phénomènes trophiques (suite d’opération de la cheville, du poignet…)
- la récupération sportive.

Le bain rempli de glaçons d’une durée de 15 à 20 minutes se fera 3 à 6 fois par jour (attendre 1 heure avant de recommencer) pour lutter contre les inflammations.

Attention : ne vous plongez pas entièrement dans une baignoire et trop longtemps d’eau glacée, vous savez ce qu’est l’hypothermie?!

L’objectif des bains glacés est de réduire les traumatismes musculaires et tendineux après l’effort.
Toutefois, une étude montre que ça pourrait limiter l’irrigation du muscle et être contre- productif sur le plan de la performance.

La cryothérapie du corps entier
Dans certains centres de remise en forme ou centres médicaux, des appareils ont fait leur apparition depuis quelques années : ce sont des caissons de type Algeco ® où l’on rentre presque nu.
Un première chambre froide de -60°C permet d’accéder à la chambre froide principale à -110°C !
Le séjour dure de 4 à 7 mn selon prescription et la résistance au froid des patients.
Basée sur le principe du choc thermique, cette méthode permet de traiter l’ensemble du corps, de traiter les inflammations et d’accentuer la récupération. Après un séjour prolongé dans le froid sec intense il est impératif de rester au calme pendant 1h à température tempérée.

1 comment to Le froid qui soulage

  • chevalier

    bonjour
    Le massage au glaçon est une pratique qui ne se fait plus : vasodilatation cutanée, pas de refroidissement du tendon.
    Cette technique est inefficace avec risque de brûlure
    C Chevalier
    kiné du sport
    ostéopathe DO

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>