Grésivaudan Xpress

Mercredi 8 septembre 2010, Col de porte, Chartreuse,
Ma première course avec des “vrais” coureurs et traillers…
DSC01602_0_LR

C‘est David Zijp (Skitour) qui m’avait branché sur facebook pour participer. Je suis encore un “bleu” et je pense que ça va tapper fort. Il n’y a qu’à voir les précédents résultats.

Il s’agit de la 5ème édition de la montée Xpress de Chamechaude. Voici le résumé de la course par son organisateur.


“56 coureurs sont venus se mesurer sur cette première manche qui est remportée haut la main par Mathéo Jacquemoud bien connu dans le circuit de ski-alpinisme comme ‘un petit jeune qui monte’. Il remporte l’épreuve en 28’23” faisant tomber au passage de plus de 2 minutes 30 le record établi en 2009 et 2007 par Marc Buisson et Christophe Constancias. Les 2ème et 3ème places du podium sont également trustées par la nouvelle génération du ski-alpinisme venue d’Arèche-Beaufort: Sebastien Perrier en 30’51” et William Bonmardion en 31’19”

Coté covoiturage les résultats sont plus mitigés avec une moyenne de 1.8 personne/voiture, par contre même si les cyclistes n’étaient qu’au nombre de 3, il faut saluer leurs performances car ils sont loin d’avoir choisi le chemin le plus court. Thomas Doumergue venu du Collet d’Allevard via le Col du Coq, Marc Buisson de Grenoble via le Col du Coq également, et enfin Cyril Gignoux depuis Chambéry via le Col du Granier.

Un hommage a été rendu par les coureurs en observant une minute de silence à Olivier Cordeuil et Nicolas Wirsching. Nos deux amis, fidèles des Xpress, disparus prématurément en début d’année en ski et tous deux membres du CAF Dauphiné Ski Alpinisme”

Article de Jérôme LAYE – Extrait du site Grésivaudan Xpress


Le départ est celui d’une course – ma première – il faut l’accepter, un départ c’est fait pour se placer.
Ensuite et dès la montée, ça écume dur. Le peloton se transforme en un long lacet où chacun s’emboite le pas et prend son rythme.
Je ne vois déjà plus les meilleurs, mais il y a encore du monde derrière, je ne suis pas complètement à la rue.
J’ai fais le choix de prendre tout droit en suivant les premiers. C’est raide et pas toujours bien marqué, mais c’est efficace et ça monte bien.
Ne connaissant pas ma capacité à tenir sur de courtes distances, je me calle à 1000m/h pour ne de ne pas me mettre aux taquets, je verrais comment je fini et ça me servira pour la prochaine Xpress.

La suite remonte sous les paravalanches jusqu’au passage câblé au sud du sommet.
Cette partie est quelque peu dangereuse, car ça parpinne bon train. Quelques beaux pavés parisiens qui n’aiment pas le rectiligne nous causent quelques soucis d’anticipation. Parfois, il vaut mieux ne pas bouger du tout !

Passage des câbles plein pot pour rejoindre les 41 coureurs qui me précédaient.
Je mettrais 43 minutes, les premiers un peu plus de 28 minutes…
Voilà, j’ai encore du taff pour faire moins de 35 minutes, ça envoi la bûche aux Xpress !

Pour le sommet, l’idée était de se retrouver pour faire descente commune, mais le vent me glace et je vais prendre froid. Je ne traine pas à redescendre.

J’improvise une remontée à la croix par le grand couloir Ouest. Les lumières sont superbes. Mais cette fois, plus personne à la croix. Je rattrape tant bien que mal les deux derniers.

A l’apéro, l’ambiance est sympa, la Leffe bien fraiche et les organisateurs très dispos. Merci à eux.

Mes quelques photos :


Les photos de l’organisation : [ratings]

Le site du Grésivaudan Xpress

Autres articles de la catégorie

1 comment to Grésivaudan Xpress

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>