Le Timelapse

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Timelapse ou fastmotion est un technique qui permet de créer des vidéos accélérées à partir d’une série de photos.
Le principe est de prendre à intervalles réguliers des photos, les monter et les passer à la vitesse des images d’un film et ainsi créer une vidéo avec un effet accéléré.

1/. Le matériel
Il y a beaucoup de façons de prendre des photos. Le principe étant de prendre des clichés à intervalles réguliers.
Et pour ce faire, mieux vaut avoir :
a/. Un système d’automatisation des prises de vue type “intervallomètre”. Il permet de choisir la cadence des prises de vues et de vous libérer pendant que le travail s’effectue. Le PC/MAC peut aussi remplacer l’intervallomètre, avec tous les inconvénients que cela représente (transport, etc.).
b/. Un trépied
c/. Et mieux, un rail automatique qui vous permettra de créer un effet de travelling pendant les prises.

2/. Cadence et prises de vues
La cadence doit être choisie en fonction de votre sujet et en fonction de la durée de la vidéo que vous voulez obtenir à la fin.
Gardez à l’esprit les 25 images secondes, ce qui est en gros la vitesse minimale à fournir à l’œil pour que celui-ci voie une vidéo fluide.
Par exemple, si vous souhaitez obtenir une vidéo de 10 secondes, il vous faudra donc 250 photos ! Le calcul est simple.
Réglons maintenant notre intervallomètre. Choisissons la cadence en fonction du sujet : pour un lever de soleil par exemple, comptons 4 heures, entre 5h du matin et 9h du matin par exemple. Si vous voulez votre lever de soleil en 1 minute, il vous faudra donc 60 secondes x 25 images = 1500 photos à faire en 4 heures (14 400 secondes). Une petite division nous indiquera qu’une cadence d’une photo toutes les 10 secondes nous donnera le résultat escompté.
Autre exemple, pour une foule dans la rue, une cadence d’une photo par seconde sera plus adaptée, car le mouvement des gens qui marchent est beaucoup plus rapide que celui d’un soleil qui se lève !

3/. Les réglages des prises de vue
Pour éviter des “sautes” lumineuses ou de mise au point aussi appelées ou “flickering”, je recommande de passer en manuel et de désactiver la mise au point automatique afin que l’appareil ne change pas les réglages entre chaque photo. Cela vous garantira une vidéo propre.

4/. Les sujets
Ils sont infinis et le fruit de votre imagination… nombreux !

5/. Le montage
Vous avez maintenant en votre possession un nombre conséquent de photos. Il va falloir les assembler pour transformer tout cela en une vidéo.
Beaucoup de logiciels permettent de le faire : Premiere, After Effect et j’en passe.

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>