Soreiller en famille

Jeudi 14 au samedi 16 juillet 2011, les Etages, Vénéo, Ecrins,

Un programme sur trois jours un peu avorté par mon « burn-out » à l’orée du deuxième jour.
Mélange de fatigue, d’hypoglycémie, d’altitude et de dé-binage ;-) … Voilà le résumé de mon séjour au Soreiller.

Pour les côtés positifs, Audrey et Thomas se sont régalés, ils ont même pris le temps d’aller au sommet la Dibona (pendant que j’essayais de descendre).
Nous dormirons tout de même une seconde nuit au refuge en espérant que j’aille mieux… que né-ni ! Presque pire avec une nuit sans précédents. J’ai fait connaissance avec toutes les toilettes du refuge, pas moyen de me reposer, les vertiges et une importante fatigue sont toujours là.
Pensant que l’altitude pouvait être en partie responsable de mon mal, j’avais même un moment envisagé de descendre à la voiture (Audrey que j’ai réveillée à plusieurs reprises m’a bien sûr raisonné… de nuit seul, dans l’état où j’étais, ce n’était pas raisonnable).

[ratings]

Autres articles de la catégorie

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>