Vertical de chez Verticale

Mercredi 21 septembre 2011, Cholonge,

La Verticale du Grand Serre, c’est 1000 mètres tout droit dans la pente pour rejoindre ledit “Grand Serre” à 2140m d’altitude.
La Verticale du Grand Serre, c’est aussi la nouvelle épreuve du challenge qui a quand même attiré pas mal de monde : 86 participants… et deux en “Off” => Nous ;-)
Le truc, c’est que j’ai encore zappé mon ordonnance médicale et Thomas la sienne : no comment.
On fera la course comme des vrais sans être dans le classement… trop dommage, j’me classais dans les 10 premiers mouarf !!

Une petite chauffe quand même, il parait que c’est raide. Départ comme d’hab : “fort”.
Entrée de la “meute” en forêt, c’est le moment de trouver un rythme et de soigner ses pas. Il n’y a en effet pas de chemin digne de ce nom.
Les sangliers sont sortis du bois, mais il faut encore admettre qu’il reste encore 600 bon mètres verticaux à parcourir. On s’y prend comme on peu, certains sont en mode quatre pattes les mains au sol. Moi je customise tant bien que mal mes appuis sur mes bâtons le nez dans les groles de mon prédécesseur. Pour la suite, il faudra ménager les cuisses sinon… put#%$ c’est raide !
Doubler ? Non malheureux ! Mes trois tentatives furent vite avortées … le terrain herbeux et raide me remettait vite dans le rang.

J’essaie de lever un peu le nez : Ça s’est bien effiloché et pourtant les premiers semblent tout près. Les derniers aussi d’ailleurs.
Voici 45 minutes d’écoulées. Les premiers sont déjà arrivés et il reste un peu moins de 200m à faire. La pente s’adoucit, mais les cuisses commencent à couiner.
Quelques restes de neige, un grillage et voici la fin. Motivé par les encouragements, je trouve les moyens de sprinter, même s’il me sera bien difficile de trouver le souffle de cet effort bien trop hypothéqué.

N’attachant pas grande importance à mon chrono et bien trop époumoné pour le faire, j’arrête mon chrono trop tard et pense avoir fait autour des 54′/55′. J’avais tablé sur 1h, ça sera mon temps de référence, ce qui fait environ 1100m/h.

On peut enfin lever la tête et sortir le nez du guidon. Le spectacle est à la hauteur de l’effort fournit : Vercors façon grand-angle, la Meije dans son Ecrins, une touche de Belledonne, de Chartreuse et une bonne dose de Dévoluy => Les photos parleront.

Thomas arrive en 56′
Je croise Alexandre MARCHAL qui fini en 59’30″.

Le vainqueur du jour c’est Benjamin HOLLIGER en 38’35″.

La descente se fera en partie avec la compagnie de Nicolas HAIRON qui doit bien nous préparer un p’tit film par là ;-) et que je remercie au passage pour le chouette panoramique.

Le site des xpress
L’interview du boss sur Oxygène radio

[ratings]

L’article de Timothée Nalet
L’article de Yvon dit “Groin d’or”
L’article de Nico

Autres articles de la catégorie

1 comment to Vertical de chez Verticale

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>